Accueil » Balades

Passage de l’Ancre Royale : Arts et Métiers

17 juin 2011 Pas de commentaires

PEP’SIl y a Passage et Passage. Nous sortons de la première acception (Passages couverts édifiés au XVII et XIXe) pour une notion plus floue (cours ouvertes au public, impasses commerçantes et anciennement ouvrières) mais tout aussi intéressante. Tel est le cas du Passage de l’Ancre entre le Boulevard de Sébastopol et la rue Saint-Martin, où les vélos hollandais ont remplacé les fiacres de jadis. De belles plantes (en chair ou végétales) et de jolies devantures envahissent ce Paris bucolique et luxueux qui abrite la Maison PEP’S : qui elle-même se propose de nous abriter sous ses parapluies et ombrelles.

Entreprise du Patrimoine Vivant, cette réminiscence bien vivante des métiers d’antan est conduite par monsieur Thierry Millet, réparateur et recouvreur sur mesure de parapluies. Notre présence dans l’un des Passages les plus vieux de Paris (édifié vers les années 1500, abritant l’une des plus vieilles maisons (1410) n’est pas un hasard)… même si nous n’existons que depuis 1955.  A l’origine, c’était destiné aux professionnels. Depuis que je l’ai repris il y a 7 ans, je l’ai ouverte aux particuliers. Je suis le seul en France à réparer des parapluies domaine dans lequel il existe une très forte demande. Quand on a acheté trois fois un pébroc made in China dans quelque foire-fouille et que celuici rend l’âme au premier coup de vent, on comprendra ce plébiscite. Je suis bien conscient que le parapluie n’est pas un produit fondamental (ce n’est pas une prothèse orthopédique) mais, à mon niveau, je lutte contre le rouleau compresseur de la mondialisation, sa notion du jetable et l’extinction de l’artisanat français. Un label d’excellence sanctionne cette vocation que, souhaitons-le, monsieur Millet saura transmettre.

Entrées au 223, rue Saint-Martin ou 30, rue de Turbigo à Paris – Métro Arts et Métiers ou Réaumur Sébastopol – info@peps-paris.com – www.peps-paris.com

Les commentaires sont clos.