Accueil » Actu

Un cousin du piranha trouvé dans la Seine

4 septembre 2013 Pas de commentaires

Alors qu’un pêcheur s’adonnait à son activité favorite vendredi dernier sur les bords de Seine, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’il découvrit au bout de sa ligne un pacu, une espèce de poisson de la famille des piranhas originaire d’Amérique du Sud. Le pacu, malgré qu’il soit omnivore, dispose d’une terrible réputation pour ces messieurs : il s’attaque aux testicules de la gent masculine.

Au départ, la brigade fluviale de Paris fut quelque peu sceptique, mais a tout de même pris la peine d’enquêter. Après vérification, il s’avère que le pêcheur n’avait pas raconté des bobards. Comment ce pacu a-t-il atterri dans la Seine ? Comme souvent, il s’agit d’un animal acheté dans le commerce et relâché par son propriétaire.

Ce poisson, qui peut atteindre les 25 kg, a la réputation de s’attaquer aux testicules des hominidés, malgré qu’il se nourrisse principalement d’algues, de fruits et d’insectes. D’après les scientifiques, c’est son goût pour les « noix et les noisettes » qui le pousse à se retrancher sur cette partie de l’anatomie masculine. Il a par exemple été démontré que des Papous sont revenus de leur baignade dénués de leurs attributs de virilité ; ces attaques ont été mises sur le compte du pacu. Amateurs de baignade dans la Seine, n’oubliez pas votre coquille avant d’aller nager !

Les commentaires sont clos.