Accueil » Actu

Les micrologements ont la cote à Paris

29 mai 2012 Pas de commentaires

Vous avez probablement déjà vu ces annonces curieuses sur Internet ou dans la presse : « vends chambre de 8 m², WC commun ». Ces micros logement, qui peuvent être aussi petit que 5 m², se vendent curieusement bien, pour plus de 6 200 € le mètre carré au jour d’aujourd’hui. L’année dernière, plus de 500 de ces cagibis se sont vendus, d’après les notaires d’Île-de-France. Pour ceux qui ont acheté ce type de logement il y a 5 ans, c’est le jackpot : leur prix a augmenté de 40 % depuis.

Mais que peut-on réellement faire avec une chambre aussi exiguë ? De la domiciliation bien sûr, par exemple pour contourner le problème de la carte scolaire. Mais, malgré qu’il soit interdit de louer une surface aussi petite, il semblerait que plus de 60 % de ces logements soient occupés, malgré les risques encourus par le locataire. Ces chambres peuvent aussi servir de pied-à-terre, de lieu d’isolement pour des artistes, etc.

Il est interdit de louer une pièce  de 9 m² ou 20 m³ en tant qu’habitation principale, mais rien n’interdit de les acheter… ni de réaliser une plus-value par la suite.

Les commentaires sont clos.